National Assembly of Quebec


April 10, 1980

Débats de l'Assemblée nationale
10 avril 1980

Motion condamnant le génocide arménien et invitant les Québecois àcommémorer cet évènement le 24 avril.

M. Jacques Couture

M. Couture: M. le Président, pour donner suite à la pétition présentéepar plus de 10,000 citoyens à l'occasion du 65e anniversaire du génocidearménien, je propose la motion suivante: "Que cette Assemblée saisissel'occasion du 65e anniversaire du génocide arménien perpétré en Turquie,le 24 avril 1915, pour condamner un acte aussi barbare contre ce malheureux peuple, contrairement aux principes les plus fondamentaux des droits humains collectifs et individuels, et que cette Assemblée invite les Québecois à commémorer le 24 avril de chaque année comme jour anniversaire de cet évènement en solidarité avec toute la communauté arménienne."

Le Vice-Président: Est-ce qu'il y a consentement? Il y a consentement. M. le ministre de l'Immigration.

M. Couture: Brièvement, M. le Président, le préambule de la pétition quenous avons entendu en début de séance dit l'essentiel sur l'objet de cette motion. Je veux simplement souligner ceci: Le silence prudent etcriminel des nations devant l'extermination des Arméniens entre 1915 et1918 est une honte pour les pays dits civilisés de ce siècle. C'est cegenre de silence qui a sans doute contibué à favoriser d'autresopérations du même ordre dont la plus récente, celle du Cambodge, nous aété tristement révèlée.

Comme l'a rappelé la pétition, à cause de l'impunité de ce génocide et de l'apathie de la communauté internationale, ce premier génocide des temps modernes a permis que d'autres pays agissent de la même façon par rapport à d'autres populations.

M. le Président, souhaitons que notre collectivité reste sensibilisée àces drames humains et continue de manifester à l'occasion sa solidarité,d'apporter se contribution pour les prévenir, les dénoncer et surtout pour aider à en soulager les victimes. (15 n 30)

Le Vice-Président: M. le député de Mont-Royal.

M. John Ciaccia

M. Ciaccia: M. le Président, c'est avec une profonde et fraternelle sympathie envers le peuple arménien et ses fils et filles du Québec que le Parti libéral appuiera la motion présentée par le massacre de la nation arménienne, dans le contexte historique du Québec, le parti le fait d'aulant plus volontiers que ce génocide fut perpétré au nom d'unnationalisme aveuglé, dirigé contre un autre groupe ethnique et une autre nation qui avait le malheur d'être diffèrente. Les Québecois, à cette occasion, doivent se rappeler jusqu'à quel excès l'exaltation aveugle du nationalisme a pu conduire.

Le Vice-Président: La motion de M. le ministre de l'Immigration est-elleadoptée?

Des Voix: Adoptée

Le Vice-Président: Adoptée
Enregistrement des noms sur les votes en suspens.